Juges du concours de photojournalisme familial FPJA

Peter Power

Peter Power est un photographe professionnel primé basé à Toronto qui met l’accent sur les portraits et les récits éditoriaux et professionnels.

Fort d'une expérience soigneusement cultivée qui s'appuie sur trois décennies de travail au Canada et à l'étranger, Power est largement considéré comme l'un des plus grands raconteurs d'histoires visuelles au Canada. Ses compétences en photographie et en journalisme ont été acquises après des années de travail photographiant tout, des chefs d'entreprise aux révolutionnaires. Son travail corporatif et commercial n'a cessé de croître avec la photographie d'emplacement créative, bien produite et d'une qualité toujours élevée, tout en continuant de fournir aux clients éditoriaux le plus haut standard d'images et de vidéos.

Le Globe and Mail, le Toronto Star, la Presse canadienne, le Canadian Geographic, la CBC, la Fondation CAMH, Maclean's, Reuters, PostMedia, le National Post, OurKids Media, Communitech, Clothesline Media, le Collège Appleby et le NOMA Event Design figurent sur la liste des réalisations de Power des clients. Il travaille également en tant que professeur de photographie dans deux collèges communautaires en Ontario et partage son expérience et ses connaissances dans le cadre d'ateliers pédagogiques et de conférences.

Power a été nommé le photographe de l'année cinq fois, a remporté quatre fois Prix ​​du journal national canadien (nommé neuf fois) et a remporté le prestigieux Prix Michener du Gouverneur général pour le journalisme de service public. Son travail a été reconnu à de nombreuses reprises par l'Association nationale des photographes de presse (NPPA), l'Association des photographes de presse du Canada (NPAC), Images de l'année internationale (POYi), la Society of Newspaper Design (SND), entre autres. Son travail multimédia a été reconnu internationalement comme lauréat du Webby Award, trois fois finaliste du Webby Award, lauréat du prix POYi et celui du NPAC POY.

Joe Weiss

Joe Weiss travaille comme journaliste photo, journaliste multimédia, concepteur, programmeur, producteur et éditeur dans les médias imprimés et en ligne depuis 1996. Il est actuellement producteur interactif indépendant et développeur de Soundslides, une application de création multimédia destinée aux journalistes. Auparavant, il était producteur interactif chez The News & Observer à Raleigh, Caroline du Nord, directeur de la photographie chez The Herald-Sun à Durham, Caroline du Nord, et travaillait pour MSNBC.com en tant que producteur multimédia à Redmond, Wash.

Ses reportages multimédias lui ont valu une reconnaissance nationale et internationale, notamment un prix de journalisme en ligne de la Online News Association, de nombreux prix POYi et NPPA BOP et deux prix Digital Edge de la NAA. Son travail a également reçu une médaille d'or au concours de design interactif de la Society for News Design.

Pour son développement de Soundslides, il a reçu le prix J. Winton Lemen de la National Press Photographers Association.

Il a remporté plusieurs prix, dont Pictures of the Year International, les Design Awards interactifs de la Society for News Design, le Photographe universitaire de l'année et les Online Journalism Awards de la Online News Association. Weiss intervient fréquemment lors de séminaires et d'ateliers sur l'intégration du photojournalisme, du reportage audio et de la technologie multimédia. Il a également enseigné le photojournalisme à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

Jen Tse

Jen Tse est un éditeur de photo et écrivain basé à New York.

Dans 2017, elle était directrice de la photographie par intérim pour Newsweek. Avant Newsweek, elle a travaillé pour TIME Magazine, NOOR Images et 500px. Elle a travaillé comme journaliste visuel et rédactrice à Toronto, Berlin, Amsterdam, Copenhague et Bangkok avant de déménager à New York au 2015.

Ses projets de retouche photo, de photographie, d'écriture et de vidéo ont été présentés dans Newsweek, TIME Magazine, TIME LightBox, The Intercept, VICE, Huffington Post, Die Welt, Welt Kompakt, Foto8, Copenhagen Post et autres.

Elle a obtenu son baccalauréat en journalisme de la Ryerson University School of Journalism à Toronto et a obtenu des diplômes en photojournalisme et journalisme multimédia de la Danish School of Media and Journalism à Aarhus, au Danemark.

David Stephenson

David Stephenson est photojournaliste indépendant et professeur assistant à la School of Journalism and Media de l'Université du Kentucky. Après avoir décroché cinq ans dans tout le pays après avoir obtenu son diplôme de WKU, Stephenson est retourné dans sa ville natale de Lexington et a rejoint le staff du Herald-Leader de 1997. Il est ensuite parti rejoindre le Kentucky Kernel dans 2009 en tant que conseiller en photojournalisme et multimédia. Il a commencé à enseigner à temps plein au Royaume-Uni à 2014. Il a été quatre fois récipiendaire du prix du photographe de l'année de la Kentucky News Photographers Association et a été nommé Photographe sportif de l'année à trois reprises. Il a remporté deux fois le photographe de l'année 4 de la région de la National Press Photographers Association.

Stephenson, diplômé de 1992 WKU, a publié un projet de quatre ans, "Une nouvelle aube?", suivant une jeune mère toxicomane par le biais d’un programme de tribunal pour toxicomanes local. Sa pièce multimédia pour cette série a remporté le prix du meilleur projet multimédia du concours 65th POYi. Un article sur un concours de réduction du tabac dans le comté de Garrard a été attribué à POYi dans 2010 pour la première place de l’actualité multimédia.

En 2005, Stephenson a créé heraldleaderphoto.com, un lieu de publication multimédia et de diaporamas pour les photographes professionnels. Le site a remporté un prix Media Eclipse pour Couverture de 2007 Kentucky Derby en ligne. Stephenson a dirigé le personnel multimédia et a produit des vidéos et des projets multimédias qui ont été primés au séminaire de photojournalisme d’Atlanta, à POYi, au Best of Photojournalism de NPPA et à The Southern Short Course.

Ken Geiger

Ken Geiger, photographe lauréat du prix Pulitzer, a été un chef de file dans le secteur des médias dans le monde des technologies et des médias. Depuis près de 12, il dirige le magazine National Geographic en tant que directeur adjoint de la photographie. Auparavant, il était directeur de la photographie pour le Dallas Morning News et plus récemment en tant que directeur de la photographie pour Nature Conservancy. La carrière de Ken en tant que photojournaliste va de la Chine au Mexique, en passant par la guerre en Birmanie et en Bosnie, le terrorisme au Pendjab, les élections post-sandinistes au 1990 au Nicaragua, quatre jeux olympiques et de nombreuses conventions politiques américaines. Ses prix incluent le Prix ​​1993 Pulitzer pour la photographie d'actualitéDe la Society of Newspaper Design et des têtes d'affiche nationales, et il a été nommé Association nationale des photographes de presse et éditeur de photos de l'année par le magazine International Pictures of the Year.

Susan Walsh

Susan Walsh a travaillé en tant que photographe pour l’Associated Press pendant les dernières années 15, couvrant tout, des présidents aux patriotes - de la Nouvelle-Angleterre ou bien sûr! Dans 1999, Walsh faisait partie de l'équipe d'Associated Press pour remporter le prix Pulitzer. Plus récemment, Walsh a été président de la White House News Photographers Association (www.whnpa.org) de 2001 à 2006.

Gary Porter

Gary Porter est actuellement photographe indépendant spécialisé dans le documentaire, le photojournalisme, les voyages et la rédaction. Il est destinataire du Prix ​​2011 Pulitzer pour le journalisme explicatif de l'histoire d'un effort épique d'utilisation de la technologie génétique pour sauver un garçon de 4 en péril d'une maladie mystérieuse, racontée avec des mots, des graphiques, des vidéos et d'autres images.

Gary Porter a commencé sa carrière en tant que photojournaliste pour le Milwaukee Journal Sentinel à 1984, après avoir travaillé pour la Janesville Gazette pendant plusieurs années 8. Il a travaillé sur de nombreux projets au fil des ans et a beaucoup voyagé pour le Journal Sentinel, notamment au Bangladesh, au Népal, en Inde, en Chine, en Thaïlande, au Royaume-Uni, en Espagne, au Mexique, au Canada et en Belgique.

Porter a également reçu le prix 2012 Robert F. Kennedy de journalisme imprimé pour ses photos et son vidéo pour l'histoire "Danger imminent", qui traite des lois sur l'engagement mental; deux récompenses AP National Headliner, une pour le projet documentaire «Made In China», une autre pour «Un danger imminent», le prix Overseas Press Club pour le photojournalisme exceptionnel venant de l’étranger, le prix des Nations Unies pour l’année mondiale de la lutte contre la faim et plusieurs prix de la presse nationale La Photographers Association a également été nommée six fois photographe de l'année au Wisconsin, en plus de travailler à l'université de Wisconsin et d'étudier la photographie à la Ryerson University de Toronto.

Justin Merriman

Justin Merriman est un photojournaliste indépendant basé à Pittsburgh, en Pennsylvanie, et membre fondateur de Reportage américain, un collectif de photojournalistes documentaires spécialisé dans la narration complète de l'expérience américaine.

Après avoir couvert le crash de United Flight 11 à Shanksville, en Pennsylvanie, le 2001 de septembre, 93, Merriman s'est engagé à faire le point sur la guerre au terrorisme de l'armée américaine. Il a suivi cette histoire à travers les États-Unis et dans les zones de conflit du Pakistan, de l'Afghanistan et de l'Irak. Il a également couvert la vie de Cuba de Fidel Castro dans 2002; Les efforts déployés par l'Inde pour éliminer la polio de sa population; les séquelles du séisme 2010 en Haïti; La visite du pape Benoît XVI à Cuba en 2012; le conclave 2013 et l'élection du pape François à Rome; le deuxième anniversaire de la révolution égyptienne et des troubles qui en ont résulté; et l'invasion de la Crimée par la Russie et la crise politique internationale qui s'est déroulée en Ukraine. Dans 2014, il a jeté un coup d'œil à l'intérieur du camp de détention de Guantanamo Bay à 2015 et à son avenir incertain. Plus récemment, il a parcouru l’ensemble de la frontière américaine avec le Mexique pour documenter des problèmes liés à l’immigration.

Le travail de Merriman a paru dans le New York Times, le Washington Post, le Wall Street Journal, l’Atlantique, Time, USA Today, Sports Illustrated et des publications dans le monde entier.

Il a été récompensé par des prix d'organisations telles que Pictures of the Year International, la Society of Professional Journalists, la National Press Photographers Association, les National Headliners Awards et la Society for News Design. Il a été récompensé à quatre reprises par la News Photographer Association of Greater Pittsburgh et a été récemment récompensé par le Keystone Press Awards 2016 Distinguished Visual Award de la Pennsylvania Newspaper Association.

Après des années de travail à l’étranger, Merriman a tourné sa caméra vers les endroits qu’il appelle chez lui. Travaillant beaucoup en Pennsylvanie, dans l'Ohio et en Virginie occidentale, il raconte actuellement les histoires des communautés de la région et les problèmes auxquels elles sont confrontées.

Bill Frakes

Bill Frakes est un photographe et cinéaste qui a travaillé dans plus de pays 138 pour un large éventail de clients en rédaction et en publicité. Parmi ses clients publicitaires figurent Nike, Coca-Cola, Champion, Isleworth, Stryker, IBM, Nikon, Kodak et Reebok. Sur le plan éditorial, ses travaux ont paru dans presque toutes les grandes publications d’intérêt général du monde. Bill a remporté le prix convoité du photographe de presse de l'année au prestigieux concours Images de l'année. Il était membre du personnel du Miami Herald, lauréat du prix Pulitzer pour sa couverture de l’ouragan Andrew. Il a également été honoré par les Robert F. Kennedy Journalism Awards pour ses reportages sur les défavorisés et par le club Overseas Press pour ses reportages étrangers distingués. Il a reçu la médaille d'or de World Press Photo.

Preston Gannaway

Preston Gannaway est un photographe et artiste documentaire primé par le prix Pulitzer. Son travail se concentre souvent sur des histoires de familles américaines et de communautés marginalisées tout en abordant des thèmes tels que l'identité de genre, la classe sociale et notre relation au monde naturel. L’histoire qu’elle a racontée sur la famille St. Pierre, une chronique intime d’une famille du New Hampshire aux prises avec la maladie terminale d’un parent, a reçu le prix Prix ​​2008 Pulitzer pour la photographie de reportage. Elle est régulièrement chargée de cours et a été invitée à participer à divers ateliers pédagogiques. Ses photographies font partie de collections publiques et privées et ont été largement exposées. Son premier livre, Entre le diable et la mer d'un bleu profond, sur le caractère changeant d’un quartier balnéaire de Virginie, a été publié dans 2014. Née et élevée en Caroline du Nord, elle est maintenant basée à Oakland, en Californie.

Renée C. Byer

Renée C. Byer est photojournaliste senior à The Sacramento Bee et récipiendaire du prix 2007 Pulitzer de photographie de long métrage pour son projet "A Mother's Journey", une représentation intime des luttes émotionnelles et financières d'une mère célibataire alors que son fils luttait contre un neuroblastome. forme rare de cancer infantile. L’histoire a également reçu le prix World Understanding Award et la deuxième place dans la catégorie «Photos de l’année International 2007», le prix Sigma Delta Chi pour la photographie de long métrage, la médaille Casey pour le journalisme méritoire, le deuxième prix au prix Days Japan International Photojournalism Awards et une mention honorable dans le prix de la photo de l'année de l'UNICEF. Également éditeur et concepteur d’images, Byer est représenté par l’agence photo Zuma Press. Les photos de Byer ont été publiées dans Newsweek Asia, Paris Match, Marie Claire, El Mundo, Days Japan, Rangefinder, Photo District News, Business Week et plus récemment dans le magazine View en Allemagne. Elle a donné des ateliers et présenté des expositions à San Francisco, en Californie, à Palm Beach, en Floride, à Yokohama, au Japon, à Siem Reap, au Cambodge et à Madrid, en Espagne. Ses photos, intitulées "Seeds of Doubt", ont remporté le prix Harry Chapin pour le photojournalisme 2005 et elle a également reçu le prix Mark Twain 2004 du Conseil des dirigeants de l'Associated Press News. Elle était finaliste pour un prix Dart pour les victimes de violence avant de se rendre au Sacramento Bee 2003. Ses nombreuses récompenses incluent les honneurs de NPPA, POYi, AP, SND, Best of the West et des concours régionaux de photographie, de retouche d'images et de design. Visionnez l'article de Renée C. Byer sur CBS Sunday Morning.

Denny Simmons

Denny Simmons, BJ '93 est diplômé de l'Université du Missouri. Il est actuellement photographe et entraîneur de visuels pour le Courrier & Presse d'Evansville et le Gleaner (Henderson, Ky.). Auparavant, il a été monteur d'image au News Sun (Waukegan, Illinois), monteur d'image au St. Joseph (Mo) News-Press et photographe au Jacksonville (Ill.) Journal-Courier. M. Simmons a été nommé «Meilleur photographe de photojournalisme de l’année» par NPPA (2008). Il a également été trois fois Indiana POY et en est actuellement le président. Simmons a exercé plusieurs fonctions au sein de la NPPA, notamment celle de présidente de presse nationale, de directrice de la région 4 et de rédactrice du magazine Region 7. Il a reçu le titre de photographe universitaire de l'année pour son travail réalisé avec 1992. Dans quelques semaines, Simmons sera membre du corps professoral des Ateliers de la montagne pour la quatrième fois. Simmons est marié à Penny (ouais, Penny et Denny) et ils ont deux enfants à la fac et deux chiens sur leur canapé.

Carol Guzy

Carol Guzy est une photographe à quatre reprises gagnante du prix Pulitzer du Washington Post. le seul journaliste honoré cet exploit extraordinaire. Elle a été la première femme à recevoir le prix du photographe de journal de l'année au 1990.

Guzy a reçu son plus récent Pulitzer dans 2011 pour des portraits rapprochés de chagrin et de désespoir après le tremblement de terre catastrophique qui a frappé Haïti. Ses précédents prix Pulitzer étaient en 2000 pour des photographies de réfugiés du Kosovo; dans 1995 pour sa description de l'intervention américaine en Haïti; et en 1986 récompensant son travail pour le Miami Herald lors d’une coulée de boue en Colombie. Guzy est diplômée de l'Art Institute of Fort Lauderdale à 1980 et a obtenu son premier emploi au Miami Herald après un stage réussi. Elle a passé huit ans au Herald, puis a rejoint le Washington Post au sein de 1988.

Jeanie Adams-Smith

Quand Jeanie Adams-Smith a quitté le Chicago Tribune dans 2002 pour occuper un poste à la Western Kentucky University, elle était impatiente de partager son expertise avec les étudiants de l'une des meilleures écoles de photojournalisme du pays.

Sa carrière au Tribune, au cours des années 10, a culminé à son poste de monteuse nationale / étrangère pendant les attaques du 11, 2001, en septembre dernier, contre le World Trade Center, qui a changé pour toujours l’Amérique. À ce moment-là, Adams-Smith avait déjà publié un livre photo-documentaire sur le baseball des ligues mineures et un article multimédia sur les enfants du divorce, qui a remporté la première place dans Pictures of the Year International.

Depuis qu'elle a rejoint le personnel de WKU, des médias puissants et aisés se sont effondrés ou ont été réduits, et un secteur de l'information «plus maigre et plus méchant» est en train de voir le jour dans des médias multimédias dynamiques et en constante évolution. Adams-Smith est pleinement engagé dans les technologies à l'origine de ces changements, tout en soulignant qu'ils ne sont que de nouveaux outils pouvant aider les journalistes à remplir leur mission de collecte et de communication des informations de manière professionnelle et éthique.

Depuis son arrivée à WKU, Adams-Smith a publié deux autres livres de photographie documentaire à caractère social et a été nommé photographe de l'année 2006 par la Kentucky News Photographers Association. L'université a nommé son livre, Survivors: Les enfants du divorce, l'aboutissement de six années de travail, pour le prix Pulitzer in nonfiction.

Adams-Smith a également remporté des prix internationaux pour la photographie documentant des cliniques de santé pour femmes dans les quartiers de Chicago, l'unité de brûlage pour enfants de l'université de Vanderbilt, la lutte d'une famille contre un traumatisme crânien et un témoignage photographique de survivantes de viols et d'agressions sexuelles dans le Kentucky.

Au cours des dernières années, elle s'est rendue à deux reprises à Cuba pour documenter la vie quotidienne des habitants de la vieille ville de La Havane, un site du patrimoine mondial encore épargnée par le commerce international. Elle s'est également rendue dans l'ouest de l'Irlande pour documenter des fermes familiales menacées par l'agriculture industrielle. Ce travail lui a valu plusieurs prix régionaux et nationaux. Elle est récemment rentrée d'Angleterre où elle a enseigné pendant un semestre au Harlaxton College et a travaillé sur un projet dans des fermes familiales en Europe.

Adams-Smith a été invité à participer à des concours de photographie régionaux et nationaux, notamment la White House News Photographers Association, le Photographe de l'année internationale et la Society of News Design. Chaque été, elle passe régulièrement plusieurs semaines à enseigner le journalisme à certains lycéens du programme des boursiers du gouverneur du Kentucky, et elle prend un malin plaisir à présenter les joies de la photographie aux enfants de deux programmes locaux.

Martha Rial

Martha Rial est d'abord tombée amoureuse du pouvoir et de la grâce de la photographie lorsqu'elle était adolescente et étudiait des images dans les magazines Life et Look. Son désir de raconter des histoires fascinantes l'a emmenée des montagnes d'Haïti, dans des villages africains, dans les rues de sa ville natale de Pittsburgh. Ses photographies ont été acclamées par la communauté internationale, notamment par Prix ​​Pulitzer pour la photographie d'actualités ponctuelles pour documenter la vie des survivants burundais et rwandais du génocide de 1994. Elle est spécialisée dans la photographie documentaire, éditoriale et de portrait. Travaillant principalement sur place, elle explore les communautés et photographie les personnes où elles vivent, travaillent et se divertissent.

En tant que conteuse multimédia expérimentée, elle crée également des diaporamas audio pour des projets éditoriaux, des organisations à but non lucratif et des entreprises clientes. Récemment, elle a participé à The Marcellus Shale Documentary Project, une exposition itinérante de photographies relatant l’impact des forages de gaz de schiste en Pennsylvanie. Elle a également été sélectionnée comme l'une des photographes du projet Downtown Now Photography, une initiative spéciale de The Heinz Endowments. Son travail a été exposé au Carnegie Museum of Art, à la Mattress Factory, au Silver Eye Center for Photography, au Pittsburgh Cultural Trust Galleries et à la Hewlett Gallery de la Carnegie Mellon University, et se trouve dans les collections permanentes du Carnegie Museum of Art, BNY Mellon et le Newseum à Washington, DC Auparavant, elle était photographe pour le St. Petersburg Times (maintenant Tampa Bay Times) et le Pittsburgh Post-Gazette.

Le travail de Rial a valu le Scripps Howard Foundation for Photojournalism Award, un National Headliner Award et le Distinguished Visual Award du Pennsylvania Associated Press Managing Editor. Elle a également été nommée photographe de l'année en Pennsylvanie. Elle a été professeure agrégée auxiliaire à l'Université Carnegie Mellon et a enseigné à l'atelier de montagne et aux ateliers de photographie de Sundance de l'Université Western Kentucky. Elle est également chargée de cours à la Chautauqua Institution. Diplômée de la School of Visual Communication de l'Université de l'Ohio, Martha Rial a reçu au printemps de 2017 un doctorat honorifique en lettres humaines de l'Université de Point Park.

David Leeson

David Leeson, lauréat du prix Pulitzer, est un photojournaliste et artiste plasticien basé à Dallas, travaillant en freelance dans les domaines de la photographie fixe et vidéo. Il a travaillé comme photographe de presse de 1977 à 2008.

Leeson a été finaliste pour le prix Pulitzer à trois reprises avant gagner le prix en 2004 pour des photographies réalisées pour le Dallas Morning News pendant la guerre en Irak. Il a également remporté deux prix de journalisme Robert F. Kennedy et de nombreuses distinctions régionales, régionales et nationales. Pendant ses années en tant que photographe de presse, il s'est spécialisé dans la guerre et les troubles sociaux, couvrant de nombreux conflits mondiaux.

Dans 2000, il a commencé à tourner une vidéo pour le Dallas Morning News, réalisant de nombreux documentaires. Ses vidéos lui ont valu un National Headliners Award, un Edward R. Murrow Award national et deux Emmy Awards régionaux. Il a également été finaliste du meilleur court métrage au USA Film Festival.

En 2006, Leeson a été nommé Innovateur de l'année en photojournalisme par le magazine American Photo pour son travail consistant à obtenir des images fixes de haute qualité à partir de vidéos haute définition.

En plus de ses activités journalistiques, Leeson a commencé à travailler dans la photographie d’art, en mettant l’accent sur l’autoportrait, en 1982. Son travail a été présenté dans des galeries et il a été reconnu comme l'un des artistes photographes émergents de 32 dans le monde entier pour le "Festival de la photographie" de 2007.

David H. Wells

David H. Wells est un photographe / vidéaste indépendant primé qui utilise toutes les technologies possibles pour créer des récits visuels. Il est basé à Providence, dans le Rhode Island, affilié à Aurora Photos et exerce également la fonction de photo-éducateur. Un rédacteur en chef l'a décrit comme "un spécialiste de la communication interculturelle et des récits visuels qui excellent dans sa maîtrise créative de la lumière, des ombres et du son, des images fixes et de la vidéo".

Wells est devenu le photographe qu’il est aujourd’hui en essayant d’abord les styles et / ou les méthodes d’autres photographes historiques et bien connus. Il a ensuite maîtrisé la discipline exigeante du film diapo couleur. Il a fusionné toutes ces expériences, pendant plus de trente ans, pour développer son propre style, construit sur une maîtrise de la lumière, de l'exposition et de la tonalité, du cadrage et de la composition avec un contrôle prévisible et cohérent de la focalisation et de la profondeur de champ. En tant qu'éducateur en photographie, il amène les étudiants à apprendre à maîtriser de manière cohérente ces mêmes éléments de la photographie. Il a été présenté dans Photo District News comme l'un des «meilleurs instructeurs d'atelier».

Son projet sur l'intoxication par des pesticides chez des travailleurs agricoles californiens a été nominé pour un prix Pulitzer par le Philadelphia Inquirer. Au fil des années, il a travaillé pour des magazines tels que Fortune, Life, National Geographic, Newsweek, The Sunday New York Times, Time, etc.

Son travail a été présenté dans plus de cinquante expositions et il a animé des ateliers au Centre international de la photographie à New York et aux ateliers Maine Media. Il a reçu deux bourses Fulbright, une subvention de Nikon / NPPA, une bourse du Pennsylvania Council on the Arts et une bourse du programme de recherche et de rédaction sur la paix et la coopération internationales de la MacArthur Foundation.

Eric Strachan

Eric Strachan est l'éditeur du Florida Weekly à Naples, en Floride. Il était auparavant rédacteur en chef du Naples Daily News, où il a débuté en tant que photographe pour 1981. Il a remporté de nombreux prix en tant que monteur d'images et photographe dans les catégories NPPA Best of Photojournalism, International Pictures of the Year, Florida Press Club et Florida Society of Newspaper Editors. Il a été nommé directeur de la photographie au Daily News de 1991, avant de devenir éditeur graphique, assistant rédacteur en chef / présentateur avant d'être nommé rédacteur en chef.

Gina Ferazzi

Gina est photographe pour le Los Angeles Times depuis 1994. Ses photos de Wildfire faisaient partie du prix Pulitzer du personnel pour Breaking News in 2004. Parmi les autres récompenses récemment obtenues: Best of Photojournalism 2007: Deuxième place - Single en cas de catastrophe naturelle, 61st Images de l’année 2004: Deuxième place - Spot News; Prix ​​d'excellence - Reportage photo; Prix ​​d'excellence - Photo, Le meilleur du photojournalisme 2004: Deuxième place - Nouvelles nationales; Mention d'honneur - histoire nationale Picture Picture. Gina a couvert les trois derniers Jeux olympiques d'hiver au Japon, à Salt Lake City et en Italie. Elle a également couvert de nombreux événements sportifs nationaux, campagnes présidentielles, actualités locales et nationales, dont l'ouragan Katrina. Plus récemment, Gina s'est rendue sur le Campaign Trail à travers l'Iowa et le New Hampshire. Auparavant, elle couvrait les séries éliminatoires de la Ligue américaine et les California Wildfires en 2007. Dans 1992, Gina a été nommée meilleur de Gannett et photographe de l'année en Californie alors qu'elle travaillait pour le San Bernardino Sun à San Bernardino, Californie. Elle a débuté sa carrière dans le photojournalisme au Kennebec Journal à Augusta, dans le Maine, après avoir obtenu un diplôme en journalisme de l'Université du Maine, Orono.